Fleurs de printemps 2

Je regardai tranquillement une curieuse ortie grandir dans mon jardin. Plus les journées passaient, plus je me disais que cette ortie était monstrueuse. Quelque chose n’allait pas. J’ai mis cela sur le compte de la pénombre et de la terre qu’elle avait choisie.

Un jour, je lui découvre des fleurs violettes. N’ayant jamais vu cela mentionné dans les livres j’inspecte de plus près la plante. Et je me rends compte de mon erreur. Ce n’est pas une ortie du tout. Il suffisait de regarder les feuilles qui, sur toute bonne ortie qui se respecte, sont opposées. Ma mystérieuse plante les a alternées.

Il n’y a pas pire que chercher le nom d’une plante… Vous pouvez avoir 15 bouquins, la célèbre flore de Bonnier, le clés de détermination en ligne, rien n’y fait. L’arsenal encyclopédique est bien moins efficace que « le coup de fil à un ami« .

Je vous soumets donc une photo de la délinquante !

ortie-violetteVoilà, son port est plutôt flasque, le vert des feuilles plutôt sombre. Les poils ne piquent pas. Elle n’exhale aucune odeur caractéristique. J’ai cherché du côté de l’épiaire des bois. Je n’y suis point.
edit: Une internaute nommée Valérie a trouvé: il s’agit de la « monnaie du pape ».

Un an d’abonnement gratuit à eco-sapiens pour celui qui trouve !

Bon sinon, voici quelques fleurs de mon jardin sequanien

bugle-geneveinconnuinconnu1

Une bugle de Genève, un géranium mou (certainement), une fleur dont j’ai aussi oublié le nom!

inconnu2

veronique

Heureusement que la Véronique petit-chêne m’a dit son nom !

Parce que cette fleur à gauche, je n’ai pas encore trouvé non plus !

Bref, si vous trouvez les noms de toute cette anthologie, vous êtes le phénix de mes bois.

Sinon, pour des planches plus pédagogiques, voyez:

Apprenez les fleurs de printemps

Laisser un commentaire