Rien n’est trop beau pour bébé

catalogue poussette
catalogue poussette

Tombé hier sur un catalogue de poussettes pour bébé. Déjà, on ne s’étonne même plus du luxe que nos sociétés occidentales recèlent: distribuer gratuitement des catalogues papier glacé avec près de 50 modèles différents de poussette, avec des mannequins variés, avec différents décors, avec les éclairages idoines, avec les retouches indispensables…

Avec tant de choses. Mais surtont sans ce qui semble le B.A-BA d’un catalogue promotionnel. Sans les prix !

Quand on prend un peu de recul, c’est effarant. Toute cette énergie pour vendre de malheureuses poussettes. On pourrait imaginer que 10 modèles suffiraient dans le monde. Mais non ! Votre bébé est unique. Il a forcément Sa poussette.

Alors en effeuillant ainsi ma rancune, je m’arrête net sur cette page. Et là je me suis dit « Il me faut cette poussette ». Oh la créature ! Elle met si bien cette poussette en valeur.

Heureusement, mon cerveau gauche a repris le contrôle dans les instants qui ont suivi.

Et j’ai cessé d’effeuiller en jurant, mais un peu tard, qu’on ne m’y reprendrait plus.

5 réflexions au sujet de “Rien n’est trop beau pour bébé”

  1. Je m’attendais à un conseil d’achat eco-sapien qui m’aurait bien aidé face à ce choix au combien complexe de la poussette!! J’avoue être autant surprise que toi face au nombre ridicule de poussettes différentes que l’on trouve! Et toi, au final tu as choisi quelle poussette????? Bises à Carole et au bidou!

  2. Le curieux examinera donc deux produits de la firme italienne Peg-Perego, datés l’un de 1970 – c’est un landau-, l’autre de 1997 – c’est une poussette.
    Le landau enveloppe l’enfant et surtout, le dispose de manière qu’il soit tourné vers le – ou la – pilote de l’engin, c’est à dire dans un contact visuel l’assurant qu’il est engagé dans une relation forte avec son environnement connu. Dans la poussette au contraire, l’enfant est tourné vers le vaste monde, dirigé comme à son insu par une force invisible, et obligé de se confronter à l’ensemble des émotions innombrables qui ne manquent pas de jaillir d’un trottoir citadin, surtout quand on est séparé que de quelques décimètres.

    La plus grande victoire du capitalisme… d’avoir transformé la conscience publique, en la convaincant de donner à l’individu une position démesurée par rapport aux relations humaines.

    Extrait de « Pour sauver la planète, sortez du capitalisme » par Hervé Kempf.

  3. Oui effectivement, c’est un peu la folie toutes ces poussettes… à 800 voir plus de 1000 euros! Moi j’ai opté pour le portage jusqu’à 18 mois et j’ai ensuite acheté une poussette parapluie seconde main dont je me sers encore pour mon fils qui a maintenant 2 ans 1/2. Et qui servira pour les prochains!

  4. Moi, qui suis une fille, je trouve cette photo tout simplement ridicule…enfin, non insultante pour les femmes. A t on besoin de placer une femme en tenue affriolante pour persuader un mec d’acheter une poussette ?
    pfffffffffff
    moi je n’ai regardé aucun catalogue de poussette. J’ai pris les occases données par mon frère et sa femme, qui avait déjà servi à 3 autres bébés. Sans eux, je serai simplement allée dans un dépôt vente ou à un vide grenier car on en trouve de très belles et pratiques, dans un état presque neuf.
    C’est ça qui est beau pour bébé, c’est penser à son avenir en évitant de lui polluer son environnement par la fabrication d’objets déjà existants.

    Et du coup alors Baptiste, tu es prêt ? plus que quelques jours…(roulements de tambour)

Laisser un commentaire