Nanoparticules et crèmes solaires bio

Ah la la… c’est compliqué la consommation. C’est compliqué la cosmétique. C’est compliqué l’éthique. Et puis surtout c’est compliqué la technique.

Aujourd’hui, en approfondissant un peu la question des crèmes solaires, nous avons pu vérifier ce qui était pour nous un bruit de couloir. A savoir qu’une certaine marque pionnière de la cosmétique bio, Lavera, utilisait du dioxyde de titane, une nanoparticule, dans ses crèmes solaires.

La législation sur les nanos étant aujourd’hui inexistante, qui plus est quand elle concerne la réglementation en bio, on est forcément un peu déçu de voir que le bio recourt à des substances dont la dangerosité est discutée.

EDIT du 12 mai:
Ca y est le dossier sur les crèmes solaires est en ligne. Pas mal d’échanges avec nos partenaires, parfois même des producteurs, que nous remercions pour leur coopération. Saluons Weleda et Dr Hasuchka qui ont pris une décision plus courageuse que lavera.

5 réflexions au sujet de “Nanoparticules et crèmes solaires bio”

  1. Coucou les ecosapiens 😉

    Ce n’était pas un bruit de couloir, lavera (et beaucoup de marques bio) l’a confirmé en 2008 cf ici par exemple
    http://www.paperblog.fr/796074/nanoparticules-reponse-de-lavera-sur-la-gamme-sun/

    Le dioxyde de titane ou l’oxyde de zinc sont utilisés depuis des lustres pour les protections solaires. Mais ils restent blancs sur la peau ce qui ne plait pas au consommateur. Les nanoparticules de dioxyde de titane ou d’oxyde de zinc sont transparentes… Donc une crème solaire en contenant sera soit +/- blanche sur la peau soit transparente et si elle est transparente… c’est que ce sont des nanoparticules.

    Le label bio ne garanti aucunement l’absence de nano.

    Weleda a déclaré récemment ne plus utiliser de nanoparticules. http://www.weleda.ch/uploads/media/Pris_de_position_protection_solaire_juin_2008_.pdf

    Ceci dit les cosmétiques c’est pas forcément le plus « grave » cf http://www.ledevoir.com/2009/03/16/239785.html par exemple (mais les nano sont déjà partout).

    Bises et à pluch 😉

  2. Bonjour, Ce n’est non seulement l’utilisation massive de toutes ces crèmes solaires dites « écran total » qui ne protègent pas suffisament mais la mauvaise utilisation de ces crèmes !!!!! car les gens les utilisent avant d’aller à l’eau, au lieu de s’en mettre avant l’exposition au soleil et la conséquence est qu’au bout de quelques semaines des « nappes » de crèmes flottent à la surface de l’eau, polluent et empèchent le soleil de pénétrer dans l’eau et de la régénérer, les plantes et des algues sont détruites, les coraux sont très abimés et le résultat écologique est catastrophique !!!!! Il y a eu l’année dernière un reportage à ce sujet : édifiant !!! Il faut apprendre aux gens à s’exposer au soleil avec modération et à utiliser ces crèmes solaires le moins possible … Avoir un comportement respecteux de la Nature.

  3. Pas facile de s’y retrouver et d’être sûr d’avoir une crème solaire sans nanoparticules.
    Dommage qu’il n’y ait pas plus d’études sur leur nocivité éventuelle

Laisser un commentaire