Les colliers de dentition épinglés par une pseudo-étude

Ah ! Toutes ces études qui ont droit à des publications dans les medias influents alors qu’en grattant un peu… il n’y a rien. Faites un sondage pifométrique, mélangez avec quelques citations de docteurs consentants, rajoutez une once de bon sens et hop, vous êtes publié sur lemonde.fr.

Ah oui et n’oubliez pas bien sûr le titre accrocheur : Colliers de dentition : attention danger !

J’avais déjà parlé de ces méta-études qui présentent bien; elles revêtent un instant le titre d’ « étude » et du coup c’est imparable. Dans l’inconscient collectif, cela restera comme « il y a une étude qui avait montré qu’en fait l’agriculture bio ne peut pas nourrir tout le monde ».

Où est-elle ? Nul ne le sait plus.

On l’a vu aussi avec le pugilat contre Gilles-Eric Seralini dans son étude sur le roundup et le maïs modifié.

« Pas assez de rats ! Échantillon trop faible ! » crièrent les chantres du génie biotechn-ogm.

Avant de réaliser que toutes les autres études étaient pareillement échantillonnées.

Les colliers de dentition quézako ?

Allons droit au but, ce sont les colliers d’ambre !

Phénomène de mode ? De plus en plus de bébés, à l’âge des premières poussées dentaires, en général vers 4 ou 5 mois, puis jusqu’à 2 ans voire au-delà, portent ces colliers en ambre.

Les colliers d’ambre, on en référence depuis le début sur eco-SAPIENS. Comme on met un point d’honneur à ne pas tomber dans les dérives ésotériques qui existent hélas dans le monde de la bio (en étendant ce terme au secteur du bien-être et de la diététique, pas de la charte agriculture biologique naturellement), nous nous sommes naturellement interrogés sur la pertinence des colliers d’ambre sur notre guide.

Car soyons clair, il n’y a aucun argument pour expliquer scientifiquement que les colliers d’ambre ont un effet sur le mal de dents des nourrissons. On est dans le monde des « pierres magiques » et donc pas loin du charlatanisme.

Sauf que…

Sauf qu’à force d’avoir des retours de parents qui disent que ca marche, sauf qu’après l’avoir testé soi-même plutôt dubitatif on finit par bénir les quelques euros dépensés pour avoir retrouvé des nuits calmes et sereines…

Je fais donc partie de ces gens qui sont prêts à dire « ca marche mais on ne sait pas pourquoi ». Et j’attends des scientifiques qu’ils observent que ca marche.

Et j’attends des vendeurs qu’ils n’essaient pas de justifier scientifiquement cette efficacité !

Ce n’est jamais crédible quand un non–scientifique invoque à la hussarde des notions de magnétisme, d’ondes voire même de particules quantiques…

Donc, de mon point de vue, chacun doit rester dans son rôle. Le vendeur ne peut prétendre prouver scientifiquement les vertus de son grigri. Et le corps médical se doit de faire des études sur le nombre de nuits agitées avec ou sans collier. Mais cela nécessiterait une véritable étude scientifique qui, je le comprends, n’est pas forcément la priorité médicale du moment…

Mais quand je lis l’article du Monde, je suis consterné. Ca sent le corporatisme, le dénigrement outrancier et in fine, la promotion de pillules homologués et évalués par l’EFSA après quelques allers-retours chez Pfizer ou Servier… Suffit de (re)lire Illich pour se rappeler que 90% de la pharmacopée moderne est inutile… voire nuisible. Des gens biens ont récemment écrit là-dessus. Ils ont su distinguer ce qui était prioritaire.

Enfin… si des gens veulent s’occuper de toute urgence de ces dangereux colliers d’ambre, laissons-les faire… et lisons-les !

Lisons les entre les lignes plutôt ! Dans cet article traitant du danger que représentent les diaboliques colliers de dentition, vous ne pourrez qu’être intrigué par des bizarreries.

En voici 3 au choix

1) « L’enquête »

Une enquête a été menée de mars à juillet 2011 au sein des services d’urgences pédiatriques du CHU de Toulouse et de pédiatrie du centre hospitalier général de Montauban auprès de 29 parents.[…] La représentation était perçue comme positive pour 19 personnes sur 25.

Euh… un questionnaire sur 29 personnes dont manifestement 4 qui « Ne se prononcent pas » (comme on les comprend !) Donc vous faites un micro-trottoir avec 25 personnes et vous tamponnez cela « enquête ».

2) « Les chaînettes »

Bon à ce niveau tout le monde s’interroge : combien de morts avec les colliers d’ambre ?

Peu de données existent sur les accidents. Le service mobile d’urgence et de réanimation (SMUR) pédiatrique de Necker, à Paris, avait recensé en 2003 trente décès par étranglement mettant en cause colliers et autres chaînettes, les enfants s’étant accrochés à un barreau de lit ou à un autre mobilier.

Pardonnez-moi d’avoir graissé quelques mots de cet extrait, mais je préfère prémâcher le travail. Il n’y a pas écrit « colliers et chaînettes » mais « colliers et autres chaînettes« . Or, vous le savez, les chaînettes ce sont des bijoux… pas des grigris en ambre. Donc le terme « collier » qui précède renvoie à d’autres bijoux. Sachant qu’il est dit plus haut que les colliers d’ambre sont une mode (donc pas encore d’engouement en 2003), il y a fort à parier que les trente décès sont plutôt liés aux chaines en or et autres bijoux classiques.

Je crois qu’il y a un nom chez Schopenhauer* pour ce procédé rhétorique un brin fallacieux.

3) « Les contrefaçons »

Le recours à des pratiques religieuses ou ésotériques n’est pas nouveau pour apaiser les poussées dentaires.
[…]
De nombreux parents pensent que ce sont de « bons produits » parce qu’ils sont vendus en pharmacie. Beaucoup d’achats se font sur Internet, où les contrefaçons sont fréquentes.

Il y a une certaine poésie dans cette phrase. A quoi donc peut bien ressembler une contrefaçon de produit inefficace car ésotérique « Les pharmaciens, qui sont des gens sérieux, vendent des colliers d’ambres inutiles et dangereux. Mais sur Internet, ils vendent carrément des colliers d’ambre inutiles, dangereux mais pas comme ceux des pharmaciens. Gageons qu’elle aura voulu dire qu’il y a de l’ambre véritable et de l’ambre contrefait ! Rappelons que l’ambre jaune dont il est question est cette résine fossilisée, que les Grecs appelaient elektra ! Comme dans électricité oui oui.

Et que comme c’est assez rare, il existe de l’ambre en plastique. Portez une flamme et vous verrez vite la différence (on apprend cela en revenant du Yucatan).

Il y a d’autres loufoqueries tout au long de l’article mais il paraît que ce n’est pas fair-play le bashing.

A lire absolument !
A lire absoulement - Nemesis médicale

Conclusion:

Mille fois d’accord pour que les vendeurs de colliers d’ambre indiquent que c’est dangereux. Au même titre que la bouilloire (ébullition), le grille-pain (électrocution), la fraise tagada (étouffement agréable), le glaçon (étouffement désagréable), le massicot (amputation), et la pilule de viagra (?)

Mille fois d’accord pour que les crèches les interdisent (les pleurs sont bénins et dérangent moins le personnel que les parents).

Et mille fois d’accord pour que des parents soucieux de leur propre sommeil puissent utiliser ce qui n’est pas plus dangereux que tout ce que la modernité industrielle a su produire en deux siècles de nuisances…
On en trouve sur eco-sapiens à moins de 10 euros et si vraiment vous craignez pour bébé , il y a des bracelets d’ambre.

EDIT du 22/10/2012 : Le blog de Kidethic rajoute une information complémentaire plutôt intéressante.

Les intoxications médicamenteuses constituent la 1ère cause d’accident domestique chez les moins de 4 ans en France !

Et comme le souligne Alice en commentaire, sûr que le collier d’ambre qui marche fait moins vendre de doliprane…

***

Voir l’article sur LeMonde.fr

 

5 réflexions au sujet de “Les colliers de dentition épinglés par une pseudo-étude”

  1. Bah oui… Mais si inefficaces soient-ils, les colliers d’ambre reduisent l’utilisation de Doliprane -probablement de maniere assez significative pour justifier une telle mise en garde a l’echelle nationale contre eux- … 🙂

  2. Oui Alice!!! C’est cash ce que mon mari à dit en voyant l’artcile relayé au journal du midi!!!
    « C’est encore les labo qui sont derrière ça!!! Ils n’acceptent pas de gagner moins de fric!!! »

  3. Nous nous sommes permis de mettre un lien vers votre article sur notre tout nouveau site internet (www.macocoonbox.com), car il nous semblait intéressant de pouvoir présenter différents points de vue afin que les lecteurs puissent se faire leur propre idée. Merci !

Laisser un commentaire