Quel modèle économique sur Internet àAufeminin et bien d’autres

Bourse en berneeco-sapiens se situe à la croisée de deux secteurs porteurs: le e-commerce et l’éco-consommation (bio, équitable, eco-produits). En creusant un peu, il vaudrait mieux parler de secteurs fragiles. Je viens d’apprendre que le site aufeminin.com accusait une baisse de plus de 31% de son résultat net.

Si vous vous demandez comment j’ai eu cette information sachez juste que j’utilise les alertes mails et que j’ai notamment une alerte mail sur le mot « décroissance ». Aufeminin.com subit une forte décroissance… mais pourquoi ?

Il semble que de même le milieu bio/équitable soit aussi fragile que nombre de structures internet. Il est clair qu’Internet commence à prendre le même pli que la presse écrite. A savoir qu’on ne sait plus trop si le contenu sert à informer/guider ou juste obtenir de l’audience pour gagner de l’argent avec la publicité.

eco-sapiens a fait le pari que la publicité n’est pas rentable sur Internet (ou alors il faut faire du racoleur, là où est le trafic…) C’est pourquoi nous avons choisi l’affiliation, si possible l’affiliation directe.
Il m’arrive de rencontrer des salariés de sites connus. Il y a clairement deux stratégies: créer progressivement une rentabilité; ou alors faire le pari de la communication comme une fuite en avant. Il serait intéressant de connaître la réelle rentabilité des grands du net.
En 96, quand Internet n’existait que chez les gens à la pointe, j’apprenais le lancement d’Amazon aux USA. Il était dit qu’Amazon ne serait rentable que dix ans plus tard. Sacré pari surtout dans un milieu aussi évolutif que le web !

Il y a eu la bulle internet qui a permis de réaliser un bon coup qu’être rentable sur le net, c’était plutôt l’exception. Bref, vive les petites structures qui construisent patiemment, avec cohérence et les moyens du bord, un service pertinent et innovant sans rentrer dans le jeu de la grenouille qui voulait se faire plus grosse que le boeuf !

La grenouille est d’ailleurs un animal réputé pour s’ébouillanter sans s’en rendre compte pour peu qu’on chauffe progressivement…

3 réflexions au sujet de “Quel modèle économique sur Internet àAufeminin et bien d’autres”

  1. Voilà un vrai sujet ! Le web parait de l’extérieur être la poule aux oeufs d’or. Nombre de personnes me disent combien c’est facile de gagner des millions sur le web. Je crois en fait que les quelques success story publiées dans tous les médias font vite oublier la très faible proportion de sites rentables et pérennes ! Vive les petites boîtes qui ont compris que « patience et longueur de temps font plus que force ni que rage » comme nous disait de la fontaine 🙂

  2. Ah ! La Fontaine…
    La poule aux oeufs d’or…

    Et dire que les mythes et les fables n’ont pas fait changer les mentalités !

    Patience patience… ca évolue mais si lentement…

  3. La publicité a toujours été très sensible a la conjoncture. Ancien publicitaire, je voyais mes clients faire faire des montagnes russes à leurs budgets, voire les couper 4 mois avant la fin d’annee. J’imagine que ton info sur les revenus d Aufeminin s’inscrit dans cette tendance.

    Ton point sur l’affiliation, et plus généralement le e-commerce, me parait aussi très interessant et plus solide. Cf Price Minister. J’aime bien aussi le modèle abonnement. cf Meetic

Laisser un commentaire